top of page
jaco8b.jpg

MASSOLOGUE.COM

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2

 Jacques François Aylestock 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/11

bienvenue

La massothérapie est définitivement pour moi le plus beau métier du monde. Je la pratique depuis 1998, et elle n’a jamais cessé de m’émerveiller. Le massage que j'offre est beaucoup plus qu’une suite de manœuvres ou de manipulations ciblées. C’est avant tout un voyage exploratoire à deux dans cet univers fabuleux et illimité qu’est le corps humain. Ce voyage permet non seulement de débusquer les zones de tension et de les traiter, mais il contribue à aviver la réceptivité sensorielle et à faire du corps tout entier un instrument de bien-être et de plaisir.

 

C’est aussi un moment de profonde méditation qui donne à la tête l’opportunité de ralentir le rythme de son « moulin à pensées », et de ramener son attention vers les sensations merveilleuses produites par un toucher attentif et vivant.

La règle d’or pour un massage réussi : la confiance

La confiance est le premier ingrédient requis pour un massage réussi. Sans un minimum de confiance de la part de la personne massée, les bienfaits du massage ne peuvent être optimaux.

 

Quatre conditions pour une confiance maximale

1. Une attitude philanthropique

C’est l’art d’accueillir avec attention, chaleur, empathie, diplomatie tous les êtres humains sans exceptions et sans condition (d’âge, de genre, de taille, de race, de culture ou de personnalité).

 

2. Un toucher vivant : réceptivité, compétences techniques et bonne connaissance générale de la physionomie humaine

Le/la massothérapeute doit être capable de traiter les personnes selon leurs besoins physiologiques et énergétiques spécifiques. Différents besoins exigent différents touchers. Même si le toucher demeure toujours chaleureux, réceptif et vibratoire, il doit pouvoir s’adapter à différents besoins comme à différents types d’énergies. C'est présisément ça le "toucher vivant".

 

3. Une propreté impeccable

L’environnement du massage - autant que la personne du/de la thérapeute - doit être d’une propreté impeccable. Il est important que la table, les draps, serviettes, ainsi que le plancher soit toujours «impeccablement» propres.

 

4. Un climat de détente serein

Le local doit être chaleureux, agréable et l’éclairage plutôt tamisé. Il doit être isolé des bruits extérieurs dérangeants. La musique doit être douce, relaxante, et suffisamment variée d’une séance à l’autre.

bottom of page